Petite brocante intime  -   Michel Cousin Info

 

Cet inventaire ne doit rien à Prévert. Son contenu hétéroclite, jalousement gardé dans la grande malle aux souvenirs, représente ma petite brocante intime, autant d’objets qui ont fleuri sur mon chemin, de l’enfance à l’adolescence. Faut-il s’y attarder pour une courte évocation et donner ainsi un peu de chair à une énumération qui, autrement, demeurerait fastidieuse ? Je tente le pari.

Le masque de Zorro

Il fallut attendre plusieurs Noëls pour posséder enfin la panoplie complète du super héros, la cape, l’épée, le fouet, le chapeau et le masque. En vérité, seul le masque m’intéressait vraiment. Je me souviens que bien avant d’arborer le velours noir fendu de deux orbites et d’un nez fin et court, je me grimais le tour des yeux avec un bouchon noirci à la flamme d’une bougie. L’idée était confuse, je me voulais méconnaissable, mystérieux, redoutable et dans le même temps reconnu. Sans masque, sans ce loup des fêtes galantes où Zorro s’infiltrait pour mieux pourfendre l’inique et le corrompu, j’étais rendu à moi-même et au jugement unanime de mon carnet de notes.

Previous Page Next Page
 

Cet inventaire ne doit rien à Prévert. Son contenu hétéroclite, jalousement gardé dans la grande malle aux souvenirs, représente ma petite brocante intime, autant d’objets qui ont fleuri sur mon chemin, de l’enfance à l’adolescence. Faut-il s’y attarder pour une courte évocation et donner ainsi un peu de chair à une énumération qui, autrement, demeurerait fastidieuse ? Je tente le pari.

Le masque de Zorro

Il fallut attendre plusieurs Noëls pour posséder enfin la panoplie complète du super héros, la cape, l’épée, le fouet, le chapeau et le masque. En vérité, seul le masque m’intéressait vraiment. Je me souviens que bien avant d’arborer le velours noir fendu de deux orbites et d’un nez fin et court, je me grimais le tour des yeux avec un bouchon noirci à la flamme d’une bougie. L’idée était confuse, je me voulais méconnaissable, mystérieux, redoutable et dans le même temps reconnu. Sans masque, sans ce loup des fêtes galantes où Zorro s’infiltrait pour mieux pourfendre l’inique et le corrompu, j’étais rendu à moi-même et au jugement unanime de mon carnet de notes.

page précédente
sur 3
Page suivante
Next
Next